availability screen

3 raisons pour lesquelles vous devriez passer à un modèle de planification des horaires basé sur les disponibilités

Pour les gérants des boutiques et des quarts de travail dans l’industrie du service à la clientèle, créer des horaires hebdomadaires ou mensuels est un vrai jeu de Tetris. En recherchant l’horaire parfait, les gérants doivent contrôle une multitude de facteurs, en passant de ce l’achalandage prévu du magasin aux compétences du personnel. Parmi toutes ces pièces mobiles, un facteur qui est souvent délaissé est les disponibilités changeantes et les préférences des employés horaires.

Cette complexité, aggravée par les procédés manuels que de nombreuses boutiques utilisent pour créer leurs horaires, est devenue un défi social, politique, et opérationnel pour l’industrie.

Selon une enquête récente de WorkJam auprès des entreprises de services et des salariés horaires, 68 pourcent des gérants croient que la partie la plus difficile de la planification des horaires est d’attribuer des quarts de travail qui répondent autant aux besoins des entreprises qu’à ceux des employés. En parallèle, 60 pourcent des travailleurs disent que la partie la plus difficile de la recherche d’emploi, c’est trouver des postes qui s’alignent avec leur disponibilités et préférences d’emplacement.

Plutôt que de prolonger ces problèmes, les entreprises (et leur personnel) bénéficierait d’une nouvelle approche plus holistique pour le paradigme du placement des effectifs. Avec la bonne technologie en place et quelques changements dans leurs procédés, les magasins qui ramènent les disponibilités à l’avant-plan peuvent profiter de plusieurs avantages économiques, dont :

  • Meilleur taux de rétention : Les employés qui reçoivent de manière régulière des horaires qui ne s’associent pas bien avec leurs obligations personnelles et leurs autres emplois ont plus de chance de partir, laissant aux employeurs la charge de temps et la charge économique du recrutement et de la formation de leurs remplacements. Les compagnies qui priorisent les disponibilités des employés dès le début (ex. pendant le processus de recrutement) peuvent mieux retenir une main-d’œuvre qualifiée qui répond à leurs besoins opérationnels et à leurs standards, menant ainsi à un meilleur service à la clientèle. Quand les deux partis sont sur la même page dès le premier jour, la probabilité d’une perte d’employés à cause de quarts de travail désalignés baisse dramatiquement.
  • Moins d’absences et de manques de personnel : Quand les employeurs ne font pas attention aux disponibilités de leurs employés, des conflits des quarts de travail ont lieux, menant à des absences. L’enquête de WorkJam a trouvé que presque la moitié des gérants rapportent que leurs franchises sont fréquemment ou parfois en manque de personnel. Tout gérant le sait : une boutique avec trop peu de personnel mène à des clients mal-servis, des dépenses élevées en heures supplémentaires, et un moins bon moral des employés.Les conflits de quarts de travail et les changements de dernière minute sont des parties inévitables de la gestion d’une équipe, mais ils sont aussi évitables. En équipant les superviseurs et le personnel avec des outils qui facilitent la communication des disponibilités, les employeurs peuvent simplifier le processus de la planification des horaires et améliorer le taux de présence en général.
  • Gérants plus heureux et plus productifs : Utiliser un modèle de planification des horaires basé sur les disponibilités soulage autant les gérants que les travailleurs horaires. Presque un quart des gérants de magasins pour des entreprises de services ont cité les tâches de planification des horaires (ex. créer des horaires et faciliter les changements et échanges de quarts de travail) comme étant la partie la plus insatisfaisante de leur travail. Quand les gérants attribuent des quarts de travail selon les contributions des employés, créer et adapter des horaires leur prend moins de temps (et leur donne moins de maux de tête). Avec des logiciels intégrés ou des outils de gestions des relations avec les employés en place, les employés peuvent avoir plus de contrôle sur la planification des horaires en initiant des échanges de quarts de travail sans l’intervention de leurs superviseurs. Partager équitablement ces responsabilités habilite les travailleurs horaires tout en libérant les gestionnaires afin qu’ils puissent se concentrer sur des tâches plus orientées sur les clients.

Les gérants des entreprises de service ne devraient pas redouter la planification des horaires, et les employés ne devraient pas être sur le qui-vive à attendre de se faire attribuer des quarts de travail pour lesquels ils ne sont pas disponibles. L’adoption d’un modèle de planification des horaires basé sur les disponibilités permet aux deux côtés de mieux respirer.

2018-07-27T10:59:04-05:00